Biographie du joueur d'échecs Garry Kasparov

Biographie du champion d'échecs Garry Kasparov

Découvrez Garry Kasparov, numéro 1 mondial pendant plus de 20 ans, considéré par beaucoup comme le plus grand joueur d’échecs de tous les temps : sa biographie, son style, ses meilleures parties !

Garry Kasparov

Né le 13 avril 1963 à Bakou en Azerbaïdjan dans l’ex URSS, Kasparov a rejoint l’école Botvinnik, connue pour être la meilleure formation du jeu d’échecs au monde, dirigée par l’ancien champion du monde, à l’âge de 10 ans. En 79, il dispute son premier tournoi international, qu’il gagne devant l’ancien champion du monde Tigran Petrossian. Il obtient alors un premier classement élo de 2545, le classant à la 38ème place mondiale.

Les mythiques affrontements de Kasparov avec Karpov ont marqué le monde entier. Les deux champions russes se sont affrontés lors de 5 championnats du Monde , de 1984 à 1990. Si Kasparov n’a jamais redonné son titre à Karpov après lui avoir pris en 85, les résultats étaient en fait très serrés.

En 1993, Kasparov est à l’origine d’une scission avec la Fédération Internationale des Echecs et le jeu d’échecs connait alors deux championnats du monde. Kasparov a défendu son titre jusqu’en 2000, date à laquelle il a perdu contre son compatriote Vladimir Kramnik.

Mais Kasparov est resté numéro 1 mondial au classement élo jusqu’à sa retraite en 2005, prise pour se consacrer à la politique en tant qu’opposant à Poutine.


Chess.com

Le style de Garry Kasparov

Kasparov était un joueur agressif, recherchant le plus souvent l’initiative avec les deux couleurs. Il a également été un dès premiers joueurs à utiliser l’ordinateur, essentiellement dans son travail sur les ouvertures. Grâce à son équipe de secondants suréquipés et bien sûr à son incroyable talent, Kasparov arrivait à prendre l’avantage très tôt dans la majorité de ses parties.

Les meilleures parties de Kasparov

D’après Kasparov lui-même, la meilleure partie de sa carrière est celle contre le Bulgare Topalov, disputée à Wijk aan Zee en 1999. Kasparov affirme avoir calculé jusqu’à la combinaison finale quand il a sacrifié sa tour au 24ème coup !

La deuxième partie que nous avons incluse est la 16ème du match de 1985 contre Karpov. Kasparov sacrifie un pion dès l’ouverture, parvient à installer un cavalier magnifique en d3 qui paralyse le camp blanc et conclut par un finish tout en beauté.

Site officiel : Garry Kasparov