Biographie du joueur d'échecs Paul Charles Morphy

Biographie du champion d'échecs Paul Morphy

Paul Charles Morphy est né le 22 juin 1837 à la Nouvelle Orléans en Louisiane. L'Histoire raconte que le jeune Paul a appris les Echecs en regardant jouer son oncle Ernest. Il devient champion national à l'âge de 20 ans et meilleur joueur de la planète à 21.

Ce fût sans doute le joueur le plus en avance sur son temps . Il était doué d'une mémoire formidable lui permettant de jouer et gagner d'inombrables parties, dont certaines à l'aveugle. On raconte qu'il connaissait par coeur le code civil de la Louisiane et qu'il pouvait mémoriser et rejouer une partie juste après l'avoir visionnée. Le modèle de Morphy du jeu était aussi spectaculaire que ses résultats; dans plusieurs de ses jeux, il a gagné par des sacrifices brillants qui stupéfient et amusent toujours des joueurs aujourd'hui.

1845 : l'évènement déclencheur à la Nouvelle Orléans : Paul a 8 ans et est témoin du premier "championship US", un match gagné par Charles Stanley de New York contre Rousseau de la Nouvelle-Orléans.

1850 : Paul a 13 ans : 1 victoire et un nul contre contre Johann Jakob Lowenthal, le maître hongrois.

1855 : Paul a 18 ans, fini ses études de Droit mais ne peut exercer à cause de son jeune âge , il se tourne alors vers les Echecs.

1857 : il devînt le second champion des Etats Unis dans l'histoire en battant Louis Paulsen au First American Chess Congress, il part alors à la conquête de l'Europe affronté les meilleurs joueurs mondiaux.

1858 : Février : le club d'échecs de la Nouvelle-Orléans veut organiser un match entre Paul Morphy et Howard Staunton, autoproclamé champion du monde. La bourse était 5000$ avec 1000$ de garantie pour Staunton ; réponse négative de Staunton avec pour explication qu'il n'avait pas le temps de voyager aux US pour jouer aux Echecs.


Chess.com

Paul Morphy en Angleterre

Juin : Morphy arrive donc en Angleterre. Morphy rencontre Staunton au St. George's Chess Club à Londres et malgré son insistance, Staunton déclinera toutes ses offres.

Juillet : Morphy organise un match contre Johann Jakob Lowenthal, le maître hongrois. Morphy gagne le match 9-3.

Puis c'est le tournoi de Birmingham : en raison des machinations de Staunton, il ne joua pas mais donna une représentation en aveugle contre Lord Lyttleton, the Rev. G.Salmon, J.S. Kipling, Thomas Avery, Mr. Carr, Dr. Jabez Freeman, Mr. Rhodes, W.R. Willis : 1 défaite, 1 nul et 6 victoires.

Paul Morphy à Paris

Août : arrive à Paris, Café de la Régence, pour défier le professionnel d'échecs , Daniel Harrwitz , 1er match amical : gain de Harrwitz qui s'empresse d'accepter le défi.

Septembre : début de la confrontation

Les deux premières parties sont gagnées par Harrwitz, mais perdit les trois suivantes . Harrwitz prétexta deux ajournements pour maladie et Morphy ,lors du dernier, en profita pour faire une démonstration en aveugle contre Baucher Bierwith Borneman Guibert Lequesne Potier Preti Seguin : 6 victoires et deux nulles ; une épreuve de 10 heures, pendant laquelle Morphy n'a jamais quitté sa chaise, ni bu ni mangé et qui, pourtant semblait tout à fait frais et dispo.

Finalement après quelques parties jouées, Harrwitz abandonna le match.

Décembre : Paul paye, avec l'argent gagné contre Harrwitz, alors le voyage à Paris à l'allemand Anderssen, considéré comme l'un des meilleurs joueurs européens pour l'affronter .

Il est décidé que le premier qui gagne 7 parties sera le vainqueur . Mais Morphy est malade et les deux premières parties se jouent à son hôtel avec retransmission 1/2h après chaque coup au café de la Régence.

Morphy perd la première, annule la seconde et gagne finalement le match 7 victoires, 2 nulles et 2 défaites. Anderssen y joua 1.a3 appelé l'ouverture Anderssen.

N'oublions pas la célèbre partie de l'Opéra...

1859 : Quand Paul Morphy revînt aux USA, il est acclamé en héros national. Même parmi les millions d'Américains qui n'ont pas joué aux échecs, il est considéré comme un héros, des clubs de base-ball ont été baptisés en son nom.

Fin 1859, début de la dégringolade : il retourne à la Nouvelle-Orléans étudier le droit, apprendre le code civil par coeur et exercé son métier mais sa maladie mentale l'en empêche et surtout en 1860 il arrête pratiquement les échecs.

Il a vécu pendant un certain temps à La Havane et Paris pour éviter la guerre civile américaine, puis finalement résidât à la Nouvelle-Orléans en indigène. Il mourût chez sa mère esseulé le 10 juillet 1884, il avait 47 ans.

En savoir plus : Paul Morphy sur Wikipedia