Championnat du monde d'échecs 2016 entre Magnus Carlsen et Sergueï Karjakin : 1ère partie

Championnat du monde d'échecs 2016 : 1ère partie

Le Championnat du monde d'échecs 2016 est organisé par la Fédération internationale des échecs (FIDE). Ce championnat a lieu du 11 au 30 novembre 2016 à New York, et voit s'affronter le Norvégien Magnus Carlsen, champion du monde en titre, au Russe Sergueï Karjakine, vainqueur du tournoi des candidats en mars 2016.


Chess.com

Premiere partie et premiere nulle entre Carlsen et Karjakine

Résumé de l'organisation de ce championnat du monde et de ses principaux protagonistes

Comme nous venons de voir, Sergueï Karjakine est le challenger de Magnus Carlsen, car il a remporté le tournoi des candidats en mars 2016. Ce tournoi s'est tenu du 11 au 30 mars 2016 à Moscou. Le sponsor majoritaire de ce tournoi des candidats était le groupe Tashir (plus grande holding de Russie). Le montant total des gains de ce tournoi était de 420 000 €. Ce tournoi a été mis en place par Agon Limited, propriétaire de la marque World Chess et des droits commerciaux du cycle des championnats d'échecs de la Fédération internationale des échecs (FIDE). Le tournoi des candidats a vu huit grands maîtres internationaux d'échecs s'affronter pour la place de challenger. Ces huit joueurs ont été qualifiés à ce tournoi de la manière suivante :

- Le perdant du match de championnat du monde d'échecs 2014, à savoir Viswanathan Anand âgé de 46 ans et possède un score de 2784 au classement Elo (système d’évaluation du niveau de capacités relatif d’un joueur d’échecs, de jeu de go, ou d’autres jeux à deux joueurs.).

- Les deux finalistes de la Coupe du monde d'échecs 2015, à savoir les Russes Sergey Karjakine (26 ans et 2769 au classement Elo) et Peter Svidler (39 ans et 2751 au classement Elo).

- Les deux finalistes du Grand Prix FIDE, 2014-2015, à savoir les Américains Fabiano Caruana (23 ans et 2787 au classement Elo) et Hikaru Nakamura (28 ans et 2787 au classement Elo).

- Les deux joueurs ayant la plus haute moyenne Elo en 2015 et ayant participé à la Coupe du monde ou au Grand Prix, à savoir le Bulgare Veselin Topalov (41 ans et 2780 au classement Elo) et le Hollandais Anish Giri (21 ans et 2798 au classement Elo).

- Un joueur invité par l'organisation dont l'Elo est supérieur à 2725, à savoir l'Arménien Levon Aronian (33 ans et 2792 au classement Elo).

Ce championnat a une saveur particulière, car c'est la première depuis 1995 qu'il se déroule sur le territoire américain, de quoi relancer le climat de la guerre froide ? Oui et non, en effet les deux protagonistes sont nés dans les années 90 alors que l'union soviétique vivait ses dernières heures, mais le climat autour de la guerre en Syrie et les mesures de restrictions occidentales contre Moscou pourrait donner à cette finale un petit air de guerre froide.

Pour soutenir Sergueï Karjakine,le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov s'est rendu à New York et voici ce qu'il a déclaré au média Russe Ria Novosti "Ces deux adversaires sont jeunes, ils ont tous les deux une expérience solide. Ils se connaissent et savent à quoi s'attendre".

Il faut savoir que les Russes n'ont plus soulevé le titre depuis 2007, avec à l'époque la victoire de Vladimir Kramnik.

Bien que Carlsen soit donné grand favori chez les bookmakers, Karjakine qui pratique un entraînement quotidien de six heures a clairement son mot à dire, et il a quand même des chances de remporter le tournoi et les 600.000 euros qui vont avec (400.000 euros pour le perdant).

Jeudi 10 novembre en conférence de presse, à la question "qui est le meilleur joueur actuellement ?", Carlen a sobrement répondu "Pour l'instant, je dirais que c'est moi". Karjakine a quant à lui répondu "Je suis d'accord que c'est lui actuellement le champion du monde", "Mais dans quelques semaines, nous saurons qui a gagné".

Selon la légende Anatoli Karpov, "Avec un championnat en seulement 12 parties, les joueurs ne peuvent pas se permettre de prendre de risques".

Lors des douze parties du tournoi, chaque joueur remportera 1 point en cas de victoire et 0,5 point en cas de match nul. Le premier joueur à atteindre 6,5 points est le vainqueur du Championnat du monde. S'il y a égalité au bout des 12 parties, de nouveaux matchs seront joués pour départager les deux joueurs.


RÉSUMÉ MATCH 1 du 11 novembre

Résumé rapide de la partie : Ouverture : Attaque Trompowsky (D00) / 42 coups / Égalité 0,5 – 0,5.

Le vendredi 11 novembre 2016 à New York se déroulait le premier des douze matchs de l'affrontement entre Magnus Carlsen et le Russe Sergueï Karjakine et ce match a donné lieu à un résultat nul. Au terme de 42 coups, les deux adversaires se sont quittés sur un nul avec un demi-point pour Carlsen et un demi-point pour Sergueï Karjakine.

Aux commandes des blancs, le champion du monde en titre Magnus Carlsen, a commencé la partie de manière agressive ce qui lui a d'ailleurs permis de prendre un petit avantage en début de partie, mais au fur et à mesure que la partie avançait, le Russe Sergueï Karjakine a réussi à remonter son retard, ce qui lui a permis d'arracher le match nul.

Magnus Carlsen a choisi de surprendre son monde en utilisant la méthode d'ouverture Trompowsky (ouverture qui est obtenue après les coups 1. d4 Cf6 2. Fg5. Elle porte le nom du joueur brésilien Octávio Trompowsky né en 1897 et décédé en 1984). Cependant, à ce niveau, cette ouverture était plus un petit test psychologique pour observer la réaction de Karjakine face à une ouverture peu conventionnelle au début d'un championnat du monde. D'ailleurs, à la sortie du match, de nombreux journalistes ont demandé à Carlsen si cette ouverture était un hommage au président fraîchement élu des États-Unis, Donald Trump (eh oui la fameuse Tr « u » mpovsky ;-) ). Carlsen a botté en touche, ne préférant pas répondre à cette question.

Au sixième coup, Sergueï Karjakine a pris son temps pour jouer avant de jouer 6.e6 et 8.Cd2. Ensuite 10.Ca5, puis Carlsen a attendu 15 minutes avant de jouer 12.Dc2. Après 14.Dd5, Carlsen ne pouvait guère trouver mieux que 15.Nxc4 pour entrer dans le final.

Après 27.f4 h5, Karjakine jouait 31...a5. Ce coup a causé un retard à l'horloge pour Carlsen. Ensuite au coup 35, les joueurs ont fait un échange de Tours, la partie se dirigeait alors inexorablement vers un nul. Et malgré les derniers coups de boutoir de Carlsen, Karjakine défendait très bien et allait arracher le match nul.


Résumé de la partie coup par coup

1. d4 Nf6 2. Bg5 d5 3. e3 c5 4. Bf6 gf6 5. dc5 Nc6 6. Bb5 e6 7. c4 dc4 8. Nd2 Bc5 9. Ngf3 O-O 10. O-O Na5 11. Rc1 Be7 12. Qc2 Bd7 13. Bd7 Qd7 14. Qc3 Qd5 15. Nc4 Nc4 16. Qc4 Qc4 17. Rc4 Rfc8 18. Rfc1 Rc4 19. Rc4 Rd8 20. g3 Rd7 21. Kf1 f5 22. Ke2 Bf6 23. b3 Kf8 24. h3 h6 25. Ne1 Ke7 26. Nd3 Kd8 27. f4 h5 28. a4 Rd5 29. Nc5 b6 30. Na6 Be7 31. Nb8 a5 32. Nc6 Ke8 33. Ne5 Bc5 34. Rc3 Ke7 35. Rd3 Rd3 36. Kd3 f6 37. Nc6 Kd6 38. Nd4 Kd5 39. Nb5 Kc6 40. Nd4 Kd6 41. Nb5 Kd7 42. Nd4 Kd6.


Analyse de la 1ère partie en vidéo : DiagonaleTV