Attaques et menaces, les bases à connaître : leçon 6

Après avoir passé en revue la valeur relative de chaque pièce du jeu d’échec, nous allons parler d’attaque et de menace.

Une pièce est attaquée lorsqu’elle se trouve dans une position où elle peut se faire prendre au coup suivant, que la prise soit favorable ou pas. Si l’attaque offre un avantage matériel à l’attaquant, c’est là qu’on parle de menace. Pour faire simple, on peut dire qu’une menace est une attaque mais l’inverse n’est pas toujours vrai.

Aux échecs, il faut toujours essayer de menacer le camp adverse en prenant les pièces de plus grandes valeurs. Et maintenant que vous savez comment estimer la valeur des pièces (matérielle et relative), vous pouvez facilement évaluer si une attaque du camp ennemi constitue une menace ou non. Si c’est le cas, vous avez quatre solutions pour faire face à cette menace :

1. Soit vous déplacez la pièce menacée vers une case sûre.

2. Soit vous placez une pièce entre la pièce menacée et l’attaquant, à condition que cette pièce ne soit pas menacée à son tour.

3. Soit vous capturez tout simplement la pièce attaquante.

4. Ou vous protégez la pièce attaquée si sa valeur est inférieure ou égale à celle de la pièce attaquante.

Sur l’échiquier représenté ci-dessous, le trait est aux pièces noires et le cavalier en h8 est menacé par la reine blanche située en d4.

Comment parer une menace

Menaces et attaques aux échecs

Il est tout à fait possible d’appliquer les quatre solutions proposées ci-haut pour faire face à la menace :

1 - En déplaçant la pièce :

Position de déparr du cavalier attaqué   Déplacement et arrivée à la case sécurisée pour le cavalier

2 - En interposant une pièce :

Dans ce cas, la tour se déplace en f6 pour protéger le cavalier. Si la reine blanche souhaite prendre la tour en f6, elle sera immédiatement prise par le pion en e7. Le gain matériel sera alors en faveur des noirs.

azeazeaze   azeazeaeaz

3 - En capturant la pièce adverse :

azeazeaze   azeazeaeaz

4 - En protégeant la pièce menacée :

Dans ce cas, si la reine blanche veut prendre le cavalier en h8, elle sera immédiatement prise par la tour f8 (f8-h8).

azeazeaze   azeazeaeaz

Sachez que lorsque deux pièces adverses de même valeur se font prendre successivement, on dit que les deux joueurs ont fait un échange. En effet, aucun camp n’obtient un avantage matériel sur l’autre.

Livres pour apprendre les échecs

Les plus belles ides du jeu d'checs de Luc Pitallier   Les checs, un jeu d'enfant   1064 exercices pour bien dbuter aux checs   Les checs pour les nuls

Pour aller plus loin, je vous recommande la lecture suivante : Comment voir les menaces aux échecs ?

» Leçon suivante : Le roque