Démarche et déplacement du cavalier sur un échiquier : leçon 3-3

Contrairement au fou, le cavalier est considéré comme une arme plutôt de courte portée. Il faut dire qu’il ne peut pas sauter plusieurs cases comme ce dernier. Cependant, il possède un atout non négligeable. Contrairement au fou, il peut passer par-dessus des pièces, donc il ne peut pas être bloqué par une ou plusieurs pièces qui se trouveraient sur son chemin. A noter toutefois que la démarche du cavalier est assez particulière. Il se déplace en dessinant un L constitué de trois cases à la verticale et une case à l’horizontale ou inversement. Il peut avancer, reculer, aller à droite ou à gauche. Comme la case d’arrivée est toujours de couleur opposé à celle de départ, le cavalier a donc la possibilité de se placer dans les deux couleurs de l’échiquier.

Les différents déplacement du cavalier sur un échiquier

Le cavalier peut capturer les pièces adverses qui sont positionnés sur une case qu’il peut occuper au cours de son prochain déplacement. Dans l’exemple cité ci-dessus, le cavalier peut prendre deux pièces, c'est-à-dire le pion qui se trouve dans la case c4 et aussi le fou de la f3. Sachez qu’il ne peut pas capturer la pièce en c6 parce qu’il s’agit de l’un de ces pions.

Les différentes attaques du cavalier sur un échiquier

Livres pour apprendre les échecs

Les plus belles ides du jeu d'checs de Luc Pitallier   Les checs, un jeu d'enfant   1064 exercices pour bien dbuter aux checs   Les checs pour les nuls

» Leçon suivante : Le déplacement du fou